Éric Simon

 

Éric SimonNé en 1961 à Montréal, Éric Simon est simultanément satellite de plusieurs astres. Et s’il éprouve avec honneur les attractions gravitationnelles de ceux-ci, la trajectoire de son orbite, d’une effroyable élasticité, demeure jusqu’à ce jour joyeusement incalculable.

Artiste plasticien, il ouvre, en 1993 avec David Blatherwick, la galerie Comme des stars, qu’ils ferment aussitôt l’exposition terminée. Dans la décennie qui suit, il crée trois autres galeries éphémères. D’abord la galerie Silk Master/Maître de soi. Puis la galerie Aux plus graves ennuis dirigée par Benoît Chaput, où Éric Simon s’expose en effet aux plus graves ennuis. Enfin, la galerie Pas de tataouinage dont le slogan « Au pas de tatouinage, marchons ensemble » rallie les invités. Pour chacune il est prévu qu’elle ne survive pas à l’exposition de ses œuvres.

Auteur, son premier roman L’Amoureux cosmique paraît en 1989 aux éditions du Boréal. En 1999, il publie La visite du cerveau chez l’Oie de Cravan. En 2010, c’est Hamidou Diop en collaboration avec Simon Bossé chez Mécanique générale et en 2015, Sur les traces de l’avenir encore chez l’Oie de Cravan. Il a également écrit Les aventures de Jim Madigan, un spectacle radiophonique diffusé sur Radio-Canada en 1998.

Éric Simon enseigne le dessin et la peinture à l’Université Concordia.